Clarissa Acario

rencontré le 12/06/2020

Designer de mode et d'innovation social 

"   On a juste une vie, il faut essayer, si tu as un fils conducteur, tu peux faire beaucoup de choses dans ta vie ! “

Clarissa Acario est une designer de mode originaire du Brésil.

 

Les débuts 

 

A la fin de son lycée, Clarissa n’avait pas d’idées précises quant à son avenir. C’est en faisant un test d’orientation qu’elle décide de s'orienter vers les métiers artistiques. Les résultats la dirigeaient vers  l'architecture. C’est au moment de son inscription qu’elle coche un peu par hasard la case Design de mode. 

 

Les premières années dans son Université à Belo Horizonte, étaient une ouverture générale sur le métier de Design. Des années très enrichissantes, effectivement elle n'était pas issue d’un milieu artistique, même si ses grand-mères l’avaient initiée à la couture.

C’est en 3e année, qu’elle rencontre une française, qui lui parle de la possibilité de poursuivre sa formation en France. Et cette possibilité l’a complètement séduite, elle n’était jamais partie à l'étranger, ne parlait pas français, mais c’était décidé elle allait partir en France ! 

 

Anecdote : Clarissa nous a dit qu’au Brésil les familles sont de nature très protectrice. Son père n'était pas favorable ! Mais cela n’a pas découragé Clarissa,une fois arrivé en France, son père a été d’un fort soutien. 

 

L’arrivé en France 

 

C’est ainsi qu’en 2009, elle arrive à Lyon et intègre l’université Lumière Lyon 2 en master 2 - communication de mode. Cette formation lui permettait de compléter ses compétences. Les débuts ne furent pas faciles, c’était sa première année à l'étranger. 

“ J’avais 23 ans, c’était l’aventure totale (...) Il y avait des haut et des bas, c’était très intense. “

 

Elle pensait ne rester qu’un an pour son master & stage. Maintenant ça fait 11 ans qu’elle y est !

 

Son expérience en Entreprise :

 

Au suite de son stage de fin d’étude, Clarissa intègre une société de prêt à porter haut de gamme en CDI. Elle y a beaucoup appris, techniquement, mais aussi en améliorant son français. Elle a pu évoluer d’assistant de stylisme à styliste. Au début, elle était épanouie car elle apprenait beaucoup, au sein d’une équipe enthousiaste. Mais plus le temps passait, moins elle ne se sentait à sa place. Les conditions de travail n'étaient pas faciles, elle commençait à tourner en rond, il n’y avait pas beaucoup de place à la création … 

Et puis elle prenait conscience de l’impact négatif de l’industrie de la mode, des marges hallucinantes qui était faites… Elle ne se sentait pas à sa place. 

Ce fut alors une période de grosse remise en question.

 

“Je me disais que j’avais dû choisir le mauvais métier… Le monde de la mode, je n’ai jamais était à l’aise avec, j’adore créer, mais je n'aime pas l’ambiance. Mais je ne savais pas quoi faire d’autre…” 

 

Et puis  lors d’une discussion anodine avec une collègue de boulot, naît l’idée de lancer leur marque ! 

Le saut dans entrepreneuriat :

 

En 2013, naît alors le projet W Y L D E, Clarissa s’associe à sa collègue Julie Vollet et intègre la couveuse BGE PARIF Leur concept était de créer une  pièce unique à partir de vêtement récupérer en fripe, ( des lieux qui à l'époque suscitent moins d'engouement. ) Après l’experience en couveuse, elle se retrouve seule dans l’aventure, mais convaincue que placer le recyclage au cœur de leur démarche , permettrait de créer une mode plus vertueuse, elle continue le projet d’utiliser ce qui existe pour créer de la valeur. 

 

“Cette fameuse phrase que ma prof de chimie nous répétait au collège, faisait écho en moi, “rien ne se perd tout se transforme”.

 

Trouver un modèle économique n’était pas facile, effectivement, Clarissa passait de nombreuses heures, sur chaque pièce, faisant grimper le prix d’achat. nombreux acteurs poussaient à faire produire des collection, en grande quantité. Mais cela allait totalement à l’encontre de l’identité de marque.

 

Entreprendre fut une véritable révélation pour Clarissa. Elle-même fille d’entrepreneur, a adopté vite ce style de vie ! 

 

“Mes proches avaient du mal à me suivre. Les gens me disaient :” Tu quittes ton CDI, tu lances ta marque, où tu fais aussi du recyclage, et en plus, tu es enceinte ! Tout ça en même temps !” “ 

 

Grâce à ce projet Clarissa a retrouvé  la passion qui l'animait. Et puis son engagement social et environnemental s'est décuplé avec l’arrivée de son fils.

 

Petit à petit, le projet a grandi, Clarissa a lancé son entreprise en s’entourant de 3 associés & Initiactive France . Elle avait développé sa première collection en tissus de fin de série grâce au crowdfunding via ulule. Puis en persévérant elle a lancé la 2 ème collection  en tissus issus de jeans recyclés. Elle a développé des collection 100% en circuit court et 100% recyclé. Lui permettant de développer des produits en accord avec ses valeurs. 

Cette expérience a aussi permis à Clarissa de découvrir le monde de l’économie sociale et solidaire et un mode de conception aujourd’hui appelé l’éco-design. 

, au fil des années, W YL D E a grandit et devenait de plus en plus complexe . 

 

“Et au niveau engagement, cela me comblait mais était parfois contradictoire  je ne m’y retrouvais plus, j’avais une marque et il fallait faire du chiffre . J’étais tout de même dans une démarche de consommation, de production…”

 

Elle et ses collaborateurs ne se retrouvait plus et n’avait plus les mêmes objectifs 

 

C’est ainsi que d’un commun accord l’aventure W Y L D E se termina.  Une merveilleuse expérience et l'arrêter ne fût pas un échec.

 

“J’ai bien vécu ce changement, des années où j’ai appris énormément de choses. Au Brésil, nous sommes dans une culture américaine, où l’échec est vu différemment. On est habitué à mettre en avant l’expérience : tu as raté, mais maintenant, tu vas faire mieux ! “

Devenir une Slasheuse 

 

En 2019 lorsque W Y L D E commençait à s'essouffler, Clarissa débutait un nouveau projet : CA[RE] Studio. Un projet d’accompagnement, de partage et d’exploration et création engagée. 

Aujourd’hui Clarissa a structuré CA[RE] studio, en 3 pôles. 

 

- Eco-design :  Ce pôle est consacré au conseiller et service d’ eco-design. Elle accompagne des entreprises et projets de marque de mode à créer des produits à moindre impact et dans un cycle vertueux. 

- Transmission : Ici le design est un outil de transmission, Clarissa propose des formations et workshops en création, éco-conception et upcycling à des écoles  de mode ou de design. Mais également des workshops de Design Thinking afin d’accompagner les entreprises vers la transition durable et innovatrice 

- Créative Lab : C’est le pôle centré sur la création, sensibilisation et experimentation cela permets à Clarissa d’exprimer sa créativité, expérimenter des matières et nouvelles approches mais aussi de sensibiliser des publics, comme l’exposition “CECI N’EST PAS UN DÉCHET” en collanoration avec la designer engagée Sofia Linares. 

 

Anecdote : c’est lorsque Clarissa découvre le terme Slasheur (le terme qui désigne quelqu'un qui exerce plusieurs métiers en même temps. ), qu’elle ose affirmer et diversifier ses activités. 

 

C’est aussi au début de Care, que Clarissa décide de reprendre les études , et de se former au design d’innovation sociale. Elle rejoint la promo 6 de Design Act!, une école en agence crée par STRATE et L’agence SAGUEZ & PARTNERS. Cette formation de 5 mois permets de créer un projet Probono de design social,en travaillant dans le terrain. Une approche que permets d’investir le territoire du 93 et créer en étroite relation avec les habitants et acteurs locaux.  Cella apparut comme une évidence pour la styliste.

 

Lors de la formation elle a pu y développer un projet en collaboration avec Jean Beaudic un autre “acteur” du programme, le projet FIKA. 

 

Le projet FIKA :

 

Un projet d’installation sensoriel créé, idéalisé et prototype  dans la ville de saint-Ouen, qui souhaite reconnecter l’humain aux autres, à lui-même et à son écosystème par le sensible.  

 

Fika a pour conviction que c’est possible de vivre l’espace/la ville autrement. Le projet implique les habitants et/ou les utilisateurs dans la phase de création et construction des installations, leurs méthodes : des workshops design thinking en plusieurs temps. 

 

Le projet se veut éco-frugal car ils investissements les mobiliers privées usagés en les transformant en mobiliers public interactifs .  Ils ont imaginé 3 installations sensorielles offrant une parenthèse sur les chemins routiniers des passants(sur l’un des ponts de la ville.) 

 

  • L’Installation “miroir” permettant de donner à voir autrement l’architecture de la ville et de s'intéresser au détail. 

  • L’Armoire à plantes, espace de verdure dans la ville, une armoire d’échanges et de partage de plantes dans le principe de la boite à livre. 

  • L’ Armoire “Faites de la musique”, ludique et vecteur de rencontres, l’armoire invite les passants à passer quelques minutes à tester des instruments  avec des objets détournés.  (Cette version à été prototypé et lors du test utilisateurs à rencontré un vrais succes.)

 

Ces installations créées à partir d’objets de récup’, font particulièrement sens dans la ville des puces et sont liées à un sujet qui plaît beaucoup à Clarissa et à Jean, l’upcycling.

 

Le projet sort du cadre “étudiants” et déviants un projet professionnel, vous pouvez découvrir plus dans leurs compte instagram @fika_workshop . Bientôt il dévoilerons une prochaine installations et ferons appelle à des participants. Affaire à suivre ...

 

En bref :

 

Clarissa est une designer hors du commun, qui a osé aller au-delà des “cases” et sentiers battus. Elle s’est découverte dans d'entreprenariats et maintenant elle a adopté un style de vie passionnant, lui permettant de stimuler sa créativité, de partager et de contribuer à un monde plus éthique et social. 

 

“Le design c’est du bon sens ! Si nous n’oublie pas les utilisateurs et le monde vivant qui nous entoure,  il y aura un seul résultat, la réussite.Je laisse chacun décidé la notion de la réussite…  

On a juste une vie, il faut essayer, si tu as un fils conducteur, tu peux faire beaucoup de choses dans ta vie !

 

Pour plus d’informations rendez-vous sur :

 

https://www.carestudio-paris.com/care

https://www.instagram.com/care.studio/?hl=fr

https://www.instagram.com/fika_workshop/?hl=fr

POUR ALLER PLUS LOIN

PORTRAIT
Chloé Vermeulin
Designer Terrain
Fanny Prudhomme
 Designer 
PORTRAIT
PORTRAIT
Las Hormigas
Artisanes
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
  • LinkedIn Social Icône

©2018 by Design makes sense