CHLOé VERMEULIN

rencontré le 24/01/2019

Designer de terrain pour la cohésion sociale 

'' Je pense qu’il est important d’avoir une vision terrain en plus d’une vision théorique "

QUI EST-ELLE ?

Chloé Vermeulin est une designer de services spécialisées en innovation sociale et en études de terrain.
Elle conçoit des outils et des protocoles visant à améliorer le vivre-ensemble et la cohésion sociale. Elle se
positionne comme une designer médiatrice et facilitatrice sociale et la notion d’intérêt général sous-tend toute sa pratique.
Diplomée de l’école Boulle puis de l'ENSCI-les Ateliers, elle a su développer durant sa formation une pratique du design qui lui est propre, alliant alors sa passion du voyage, son intérêt pour les sciences sociales et les méthodologies du design.

 

SON PARCOURS ?

Ayant passé son adolescence en foyer de jeunes filles, Chloé a été confrontée très tôt a une grande
diversité de milieux sociaux et parfois à une réalité sociale dure. Cette période l’a fortement influencé en lui
donnant envie de travailler à l’amélioration des conditions de vie des personnes défavorisées, de la cohésion sociale et du vivre-ensemble.


En parallèle de sa vie en foyer et de ses études à l’école Boulle, Chloé obtint à deux reprises la Bourse
Zellidja
, ce qui influença également son parcours. Zellidja est une association qui encourage l'émancipation et la curiosité de la jeunesse, en accordant des bourses pour effectuer des voyages d’investigation en solitaire. Pour Chloé, l'association fût le déclencheur d'une véritable passion pour l'aventure, mais surtout pour les rencontres humaines et les études de terrain. Ses voyages furent aussi le moyen de développer de nombreuses compétences, sociales, pratiques et techniques. Par la suite et tout en continuant ses investigations à l'étranger, Chloé entre à l’ENSCI-les Ateliers, une école de design industriel, et s’épanouie lorsque des projets de design à impact social lui sont proposés. Elle travaille alors sur des objets adaptés aux personnes malvoyantes, un workshop d'innovation social avec Emmaüs connect etc. Au fur et à mesure de sa scolarité, ces projets lui permettent de définir le design qu'elle souhaite incarner, entre design et sciences sociales, pour l’intérêt général.

1/10

 © Gozard

QUELQUES PROJETS


C'est ainsi que lorsque son école donne carte blanche à Chloé pour la rédaction de son mémoire, elle se
lance dans l’ambitieux projet : life-is-good !
Un mémoire constitué de deux grandes parties, une étude de terrain sur l’accueil des demandeurs d’asile en
France et une réflexion sur la place du designer dans le domaine du social et de l’humanitaire.

 

Très impliquée et avec une forte envie d'apprendre et d’échanger avec les autres, Chloé a mené une étude de terrain en immersion au camp de premier accueil de la Chapelle pendant huit mois. Une immersion longue qui lui a permis de recueillir des témoignages et de comprendre la réalité du terrain. Ses recherches l'ont menées à interviewer plusieurs acteurs de la conception des camps d’accueil de réfugiés (des architectes, graphistes, artistes militants…) ainsi que des personnes évoluant dans ce dispositif. Elle a pu créer des liens forts avec les habitants de ces lieux d’accueil d’urgence.


Suite à ce travail d'observation Chloé a souhaité, pour son projet de diplôme, faciliter le dialogue et la compréhension de « l’autre » dans ce lieux d’accueil. Elle avait envie de mener un travail qui permettent d'améliorer les interactions entre individus, communautés et institutions.
C'est ainsi qu'est né "ateliers du vivre-ensemble'' ! Une gamme d'outils support à discussions permettant d’aborder des sujets de société et des principes de vie abstraits tels que la vision de l’organisation sociétale ou de sa construction en tant qu’individu.

 

Chloé créée alors six outils de médiation :


Un outil pour parler des besoins et de la vision du bonheur (pour faire un bilan sur soi)


Un outil pour représenter son parcours de vie (permettant aux personnes déposant une demande d’asile de retracer leur parcours migratoire plus facilement)


Un outil pour parler de sa construction en tant qu’individu (élément de data visualisation, pour définir son ''moi social'', son '' moi intime'')


Un outil pour parler des différences de fonctionnement (support de discussion, il permet d’échanger sur les éléments qui influent sur notre prise de décision)


Un outil pour parler de sa vision de l’organisation sociétale (sous 3 grands axes : l'aspect spatial (espace public et privé), l'aspect réglementaire (lois, règles religieuses...), l'aspect comportemental (centres d'intérêts...)


Un outil pour parler des différences d’interprétation ( exemple des pratiques culturelles plus ou moins bien perçues, la notion de consentement, etc )

 

ET AUJOURD’HUI ?


Chloé continue de mener des projets à fort impact social, pour des clients dans les domaines :

 

- De la santé :

(par exemple, un projet pour améliorer l’expérience patient dans le service imagerie de l’hôpital Ambroise Paré et faciliter le travail du personnel soignant. Commandité par la direction du pilotage de la transformation de l’APHP. )

 

Du social, notamment dans le milieu de l’addictologie : 

(comme son travail de vulgarisation et de communication pour une association de réduction des risques liés à la consommation de drogues. Mise en place d'outils pour faciliter le travail des travailleurs sociaux dans ce domaine et pour faire de la prévention et réduction de risques auprès des usagers de drogues)

De l’accueil et de l’intégration des réfugiés :
(Elle a participé au développement de la plateforme numérique réfugiés.info. Plateforme qui vise à donner de
l’information simple et traduite aux réfugiés pour faciliter leur parcours d’intégration. Avec la Délégation
Interministérielle à l’Accueil et à l’Intégration des Réfugiés)

Elle continue également les voyages et les études de terrain à l’étranger dont les derniers depuis son
diplôme sont :


Liban :

- Etude de terrain sur la résilience des habitants de Tripoli suite aux violents conflits
intercommunautaires
de jabal mohsen et bab el tebbaneh avec les associations libanaises SEED et
Offrejoie

- Etude de terrain sur l’organisation sociale et spatiale du camp de réfugiés syriens de Tel Abbas
dans le district d’Akkar au nord du Liban, à la frontière syrienne.


Érythrée :

- Etude de terrain en Erythrée pour comprendre l’impact de la dictature sur la vie quotidienne des
habitants.

 

Chloé souhaite travailler une bonne partie de sa carrière sur les problématiques de migration et d'accueil. Pour elle, il est indispensable d'avoir une vision terrain en plus d’une vision théorique de ce que traversent ces personnes. Cela permet d’avoir une compréhension plus fine de la situation et de proposer des solutions plus adaptées et moins ethno-centrées.

Envie d'en savoir plus ? De collaborer avec Chloé ? 

https://www.linkedin.com/in/chlo%C3%A9-vermeulin-a3773069/?originalSubdomain=fr

POUR ALLER PLUS LOIN

PORTRAIT
Fanny Prudhomme
 Designer 
PORTRAIT
Lucile Sauzet
Designer
PORTRAIT
Elodie Chatraux 
 designer d'espace
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
  • LinkedIn Social Icône

©2018 by Design makes sense